Paradoxa participe au PhiloFight Club

Cette semaine l’equipe de paradoxa défie Vargas et participe au PhiloFight Club organisé par nos camarades de « Digression ». Le thème du débat? « Pour ou contre le réductionnisme ». Le combat sera terrible, mais il n’y aura qu’un seul vainqueur..

Mais qu’est-ce que c’est que ce PhiloFight Club?

« Il s’agit de combats d’arguments et de propos. Des sujets imposés seront donnés sur lesquels il s’agira de discuter, de débattre, d’échanger.

Tous les coups sophistiques seront permis (ne pas répondre entièrement, citer en sortant des phrase en dehors de leur contexte, être piquant, bouger ses « adversaires », dans les limites du respect de chacun, s’entend).

Bref de la tchatche philosophique, de la scolastique new age, un arrière-fond cathartique et beaucoup de second degré « 

Pour en savoir plus.

Comment faire pour assister à ce terrible duel d’idées?

Il suffit de se rendre dans l’arène créée sur le site de Digression.

Le psychodrame shadok

Après avoir découvert les angoisses shadok (cf. la psychologie shadok) , les médecins shadoks (les shadokons) ont mis au point une thérapie extrêmement puissante : le psychodrame shadok. Toute ressemblance avec des psychothérapies humaines existantes ou ayant existées serait purement fortuite..

 

Naissance d’un forum psychotique : about:blank.me

 

Des membres du défun forum philautarchie ont créé un site particulièrement intéressant. Loin des forums de discussion que l’on a l’habitude de parcourir, « about:blank.me » est une expérience.

 Ici, pas de pseudo, tous les membres sont anonymes, pas de signature des posts. Pour reprendre l’éditorial, « Tout baigne dans un océan d’indifférenciation, on ne sait plus si on a publié ceci ou si c’est d’un autre, etc. C’est une expérience psychotique (point de vue psychologisant) ou alchimique (point de vue spiritualiste) ». Les catégories sont volontairement brumeuses, « Si on s’y retrouvait ce serait trop narcissique, phallique ». Pas de modération non plus, pas de ligne éditoriale.. Bref, about:blank.me, est une expérience rare, l’expérience de ce que peut être un forum lorsqu’il tente de ne pas être le lieu d’enjeux narcissiques. Je conseille donc vivement à tous ceux qui cherchent à réflechir sur l’étude psychanalytique d’internet (Jisee ou Yann Leroux pour ne pas les citer 🙂 ) d’aller y faire un tour : http://www.about-blank.me/index.php.  

Pour finir et juste pour le plaisir, voici les premières phrases de l’éditorial fumeux du site :

« Ce n’est pas une ligne,
ce n’est pas un rhizome,
ce n’est pas un lang.

C’est un nuage de gaz, de fumée, pas question de trancher, il y a à l’exploiter au laceau dialogique.
Le sujet est fumeux.
Les acteurs définissent la scène qu’ils campent, qu’ils habitent, sur laquelle ils jouent. Comme l’eau dans le balon de baudruche, qui le gonfle, lui donne forme.

C’est quoi, une fumée éditoriale ? Il est question de filtre, d’auditoire ? S’il est question d’auditoire, il est question d’ordre du discours ? – bite, cul, poisson pané.

J’ai concerté plein de glands, ils m’ont dit:

« C’est un forum sans organes. » (Deleuze)

« Sur ce forum, celà même qu’est l’un, l’autre l’est aussi. » (Schelling)

« S’approprier son texte, c’est être sadique avec lui. » (Freud) »

Dossier thérapies exotiques: 4. le rebirth

De retour après une coupure estivale, voici une série de vidéos consacrée à la diversité des thérapies. Revenu d’un voyage au bout du monde (ou de dailymotion, je ne suis plus très sûr), je vous ai rapporté des vidéos de pratiques étonnantes, étranges voire carrément inutiles, mais qui, j’espère, ne vous laisseront pas insensibles.

Pour ce quatrième chapitre de notre dossier, nous allons nous pencher sur le cas d’une thérapie moins exotique mais plus controversée : le « rebirth« , aussi appelé « respiration consciente ».

Le rebirth s’appuie sur une technique de respiration (en fait d’hyperventilation) qui modifie l’état de conscience de celui qui la pratique. Le but est de libérer des « émotions négatives » gardées enfouies suite à différents traumatismes. Chez le premiers penseurs du « rebirth » le but était de se libérer du premier traumatisme à savoir la naissance. Traumatisme qui conditionnerait toute l’existence de l’être humain. On retrouve là l’influence d’Otto Rank et de son livre éponyme (Le traumatisme de la naissance. 1924).  

Le rebirth doit bien sûr également beaucoup aux exercices de respiration qu’on retrouve dans la pratique du yoga ou dans le taoïsme. Toutefois la visée de ces exercices est profondément différente puisqu’elle n’a plus pour but d’atteindre l’ataraxie mais s’intègre dans une description (discutable et discutée :-)) de l’existence.

Aujourd’hui la pratique du rebirth semble avoir évolué. Son but est d’apprendre au patient à intégrer dans son fonctionnement des tensions ou des traumatismes passés et inconscients. Au départ l’idée était, dans une visée cathartique, de faire revivre au patient ces expériences traumatiques. C’est visiblement moins le cas aujourd’hui et, pour certains praticiens, la relaxation par la respiration consciente a pour but d’être une expérience agréable et non une expérience cathartique. 

Le rebirth est une pratique critiquée  pour de nombreuses raisons.

Tout d’abord, l’hyperventilation peut provoquer des crises de spasmophilie, notamment lorsque les patients font ressurgir des événements particulièrements traumatiques.

Ensuite si les événements évoquées sont d’ordre délirant, le risque de décompensation peut être grand.

 Enfin, le rebirth a été récupéré par de nombreux mouvements New Age plus ou moins sympa et plus ou moins sectaires. En 2000, dans le Colorado, un enfant de 10 ans trouva la mort lors d’une séance de rebirth. Les patients étaient recouverts sous un tas d’oreillers sur lesquels s’asseyaient des adultes et retrouver le chemin vers la sortie pour « renaître ». Malheureusement l’enfant n’a visiblement pas retrouvé la sortie et les deux thérapeutes furent condamnés à seize ans de prison.

Pour ne rien arranger, l’Eglise de scientologie fait du rebirth l’une de ses principales pratiques sans qu’on sache très bien ce qu’elle désigne par ce nom.

 

Pour finir, voici une petite vidéo qui se veut un guide pour une expérience de rebirth, façon séance de relaxation (je ne sais pas si c’est très représentatif mais je n’ai pas mieux…).

 

Dossier thérapies exotiques, suite:

1. L’apnée thérapie

2. Olfactothérapie

3. Corde à sauter thérapie

4. Le rebirth

5. Qu’est-ce que les thérapie?

Google psycho

Carnégie, membre fondateur de psychoweb, a créé un logiciel fort utile. Rappelons pour les rares personnes qui ne le sauraient pas encore 🙂 que psychoweb est un forum communautaire de psychologie en français.

« Google psycho » est un moteur de recherche spécialisé dans la psycho, qui affiche nombre de résultats en fonction de votre recherche : images, bouquins, vidéos, et recherche classique… Le moteur permet de connaitre instantanément les pages psychoweb qui traitent de ce sujet, en les classant (articles, news, sujet des blogs ou du forum). Vous avez donc non seulement accès aux recherches classiques comme si vous utilisiez google normalement, en plus d’un tas d’autres options :-). Encore en test, ce logiciel devrait débarquer très prochainement sur psychoweb..

google légo
google légo